Get Adobe Flash player

Ballake Sissoko & Baba Sissoko "Sissoko & Sissoko"

Share

ballake sissoko baba sissoko sissoko big 68274

 

Cet disque, Sissoko& Sissoko, c’est une histoire….c’est l’histoire de deux cousines Baba Sissoko et Ballake Sissoko; deux cousines qui ont partagé et lié leur vie avec la musique!

Tout est commence au début des années ’80, quand ils se sont retrouvé à faire partie de l’Assemble Instrumentale National du Mali ; moi, Baba Sissoko, ajoutée comme remplaçant de mon papa parti à la retraire et Ballake comme remplaçant de son papa passe à meilleur vie.

Après plusieurs années de séparation, après que chacun entre nous a pris son route dans la musique et a eu plusieurs expériences partout dans le monde, moi j’avait envie de réaliser un de mes rêves c’est à dire de retourner à jouer avec Ballake de la même façon et avec le même esprit, naturel que nous avions quand nous étions jeunes !

Cet disque parle de le respect pour la famille, de le respect pour les origines, envers notre culture et nos traditions…c’est une musique de la paix et c’est une musique pour toujours et ouvert à le monde.

Nous avons enregistrer tout en « live » et chaque morceau était joué et enregistré avec une seul reprise grâce à la force, la confiance et à la joie de nous retrouver et de jouer encore ensemble avec le même amitié et intime connaissance artistique entre nous… Le résultat est une musique universelle!

Cet disque est dédié à mon père, Djeli Madou Sissoko et au père de Ballake, Djeli Mady Sissoko

 

Baba Sissoko

Share

New Album Baba Sissoko solo "Amadran"

Share

 

Amadran-Cover-3000x3000

«Je dédie ce disque à ma famille, c’est-à-dire à tous les Sissoko dans le monde!
La famille Sissoko est seulement une; que tu sois né n’importe où (Mali, Sénégal, Gambie, Guinée), si tu
t’appelles Sissoko, tu fais partie de la même famille, parce que nous sommes tous descendants de Fakoli !
Fakoli était un prince, un des fondateurs de l’Empire Mandingue ; il était un homme de parole, très
engagé dans la solidarité et dans le social. Toute son énergie et toute sa force, il nous l’a laissée. Nous les
descendants, chacun a reçu quelque chose de lui ; ma famille a reçu la culture, la tradition et la musique!
Mes alliés grands-parents, Djeli Djatourou Sissoko, Djeli Makan Sissoko, Djeli Baba Sissoko, ils ont tous
vécu avec l’énergie et la force de Fakoli, humainement, culturellement et musicalement.
J’ai eu la chance de connaître tous mes grands-parents et j’ai appris beaucoup avec eux au début de mon
enfance ; après avoir grandi avec mon père Djeli Madou Sissoko, grand joueur de Ngoni, avec ma mère,
Djeli Mah Damba Koroba, chanteuse traditionnelle et avec mon oncle Mama Sissoko, grand joueur de
Ngoni et guitare qui a complété ma formation et a donné une route à ma mission. Ma famille m’a laissé
une valise pleine de sons et je peux vivre partout dans le monde avec mon expérience musicale.
Dans notre famille on commence à apprendre à jouer la musique avec le Tama, et après on apprend le
Ngoni ; le Tama et le Ngoni sont tous des instruments de la famille Sissoko et étaient à nous bien avant
l’Empire Mandingue.
Pour moi, ce disque est un voyage, un souvenir…c’est la vie ! Ce disque vient depuis mon coeur et je l’ai
enregistré avec tout mon amour et tout le respect que j’ai pour ma famille parce que j’ai appris dans ma
famille que les choses les plus belles sont les choses les plus simples.
Cette musique et ce disque sont pour toujours et pour tous les moments.»

Baba Sissoko

Share

Fasiya by Baba & Djana Sissoko

Share

Copertina

Le griot malien et sa fille sortent l'album "Fasiya" en novembre, un conte afro-soul moderne produit par l'italien Luca Sapio.

Après son duo avec le bluesman américain Mighty Mo Rodgers sur l'excellent Griot Blues, l'artiste malien Baba Sissoko retrouve le magicien soul italien Luca Sapio sur son nouveau projet Fasiya qui verra le jour le 23 novembre via Blind Faith Records. Héritier d'une longue lignée de griot, Baba Sissoko est maître du tambour tamani mais s'illustre aussi au ngoni, à la guitare, aux balafons ou au kamalengoni.

Gardien des anciennes traditions  africaines, le conteur, installé depuis 1998 en Calabre, n'a de cesse de faire vivre et de moderniser la tradition de l'Amadran, structure musicale hypnotique et répétitive aux origines du blues. En 2015, déjà il confiait les clés musicales de son album Three Gees au producteur romain et invitait sa fille aînée Djana Sissoko dans un conte soul et psychédélique.

Sur Fasiya Baba Sissoko continue ses explorations sonores avec ses percussions et son ngoni fait à la main et transformé électroniquement qu'il plonge de le bain groove et hypnotique des orchestrations cinématographiques de Luca Sapio. Les cordes pincées africaines dansent sur les envolées furieuses de cuivres, la basse funk de Matteo Pezzolet, les claviers fous de Sapio, les rythmiques implacables du batteur Max Weissefeldt (Poets Of Rhythm, Dr. John, Guy One). Enregistré en analogique, ce cocktail presque mystique est un écrin détonant à la voix envoûtante et mélancolique de Djana qui chante en bambara, l’anglais et en français la fierté de l'héritage culturel africain.

Share